Soutenance de thèse - Julie Marsault : "Valency-changing operations in Umóⁿhoⁿ"




Le Labex EFL a le plaisir de vous annoncer la soutenance de thèse de Julie Marsault, sous la direction de Pollet Samvelian (Lattice, auparavant MII et CeRMI) et Guillaume Jacques (CRLAO), le mardi 1er juin à 15h.

Titre : Valency-changing operations in Umóⁿhoⁿ: affixation, incorporation, and syntactic constructions

Jury :

Johannes Helmbrecht, Professeur, Universität Regensburg (pré-rapporteur) Guillaume Jacques, Directeur de recherche, CNRS – CRLAO – Inalco Agnes Korn, Chargée de recherche, CNRS – CeRMI Enrique Palancar, Directeur de recherche, CNRS – Sedyl Catherine Rudin, Professeure Emerite, Wayne State College (pré-rapporteuse) Pollet Samvelian, Professeure, Université Sorbonne Nouvelle – Lattice Lameen Souag, Chargé de recherche, CNRS – LACITO

La soutenance aura lieu en ligne et je ferai ma présentation en anglais. Vous êtes cordialement invités à y assister, en vous connectant au lien suivant :

https://zoom.us/j/93450760275?pwd=WnFoR0dKbWRLaWltYko0MVNQL2poZz09 ID de réunion : 934 5076 0275 Code secret : 098669 Participer à l’aide d’un protocole SIP 93450760275@zoomcrc.com Résumé : Cette thèse propose une étude détaillée des constructions modifiant la valence verbale en Umóⁿhoⁿ, une langue amérindienne d’Amérique du Nord. Elle contribue à une meilleure description et compréhension de cette langue et, par ce biais, au développement des recherches typologiques sur la structure argumentale, le changement de valence et l’interface morphologie-syntaxe. La première partie comprend une esquisse grammaticale de l’Umóⁿhoⁿ et une description détaillée de sa morphologie verbale. Elle se termine par une présentation générale des alternances de valence existantes en Umóⁿhoⁿ, celles-ci se présentant sous la forme de de dérivations, de prédicats complexes et de constructions syntaxiques. La partie II présente des études de cas de de certaines de ces opérations : les différents types de constructions causatives et applicatives, l’antipassif et l’incorporation nominale. Ce travail aborde en détail le problème de l’interprétation des arguments non réalisés lorsque ceux-ci ne sont jamais codés à certaines personnes. Il examine également la distinction entre les domaines de la morphologie et de la syntaxe. Les huit chapitres des parties I et II sont complétés par d’importantes annexes et par un avant-propos sur le contexte socio-linguistique du travail de terrain.